Les personnes assistées sociales en campagne pour un meilleur filet social : Le Programme de Revenu de base, un minimum pour sortir de la pauvreté!

Montréal, 18 octobre 2021 – Le Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ), appuyé par 4 regroupements communautaires et 22 organismes communautaires de partout au Québec, a interpellé dimanche la population québécoise lors du lancement de sa campagne nationale d’appuis à l’élargissement du Programme québécois de Revenu de base. Prévu pour 2023, le Programme de Revenu de base est censé s’ajouter à l’aide sociale pour permettre à une partie des personnes assistées sociales de couvrir leurs besoins essentiels. La campagne lancée dimanche par le FCPASQ vise à revendiquer l’élargissement de ce programme afin qu’il soutienne l’ensemble des 810 000 Québécoises et Québécois qui n’arrivent pas à couvrir leurs besoins essentiels, peu importe leur statut. Pour les personnes assistées sociales réunies au sein du FCPASQ, la crise sanitaire que nous vivons présentement a révélé au grand jour les incohérences du discours politique présentant l’emploi comme seule sortie de la pauvreté, et mettre fin à la pauvreté nécessite de renforcer notre filet social. Pour Chantal Bernard, militante au Regroupement des assistées sociales et assistés sociaux du Témiscouata (RASST) et porte-parole du FCPASQ, « donner accès au Programme de Revenu de base à toutes les personnes qui ne peuvent pas couvrir leurs besoins essentiels, c’est avant tout une question de santé. Pour les personnes exclues du marché du travail – qu’elles soient à temps partiel, à la retraite, aux études, au chômage ou à l’aide sociale –, c’est de leur éviter de développer des problèmes de santé directement liés à la pauvreté qui vont ensuite limiter leurs capacités à s’impliquer dans leurs communautés. Et pour les personnes en emploi, c’est d’avoir l’occasion de respecter ses capacités, de prendre une pause quand on voit arriver l’épuisement professionnel ou l’accident de travail, avant qu’il ne soit trop tard. » Selon Audrey Hébert, porte-parole du FCPASQ, « les expérimentations de revenu de base à travers le monde sont unanimes : lorsque les gens ont les moyens de couvrir leurs besoins de base, ils peuvent faire des choix en fonction de leurs besoins et de leurs valeurs. La plupart continuent à travailler, mais d’autres en profitent pour s’occuper de leurs jeunes enfants, pour retourner aux études ou pour soutenir leur communauté bénévolement. C’est toute la société qui en bénéficie. À l’inverse, dans le système actuel, nous nous privons collectivement du potentiel de centaines de milliers de personnes fragilisées par la pauvreté, trop occupées à survivre pour se remettre sur pied, s’impliquer dans leur communauté ou suivre une formation. » La déclaration pour l’élargissement du Programme de Revenu de base et la liste des signataires sont disponibles dès maintenant sur le site web du FCPASQ : La campagne d’appuis s’étalera sur un an et culminera à l’automne 2022 avec une journée nationale de manifestation en faveur de l’élargissement du Revenu de base à laquelle seront convié-e-s l’ensemble des Québécoises et Québécois. Le FCPASQ est un regroupement québécois de 18 organismes locaux ayant pour mission de défendre les droits des personnes assistées sociales.

  -30- Pour plus d’informations Audrey Hébert, (514) 577-3279

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page